Covid-19 : l’Union Européenne apporte son appui à l’Hôpital Saint Joseph de Limete

Par

Le ministère de la santé a procédé ce mardi 26 mai 2020, au lancement des activités d’appui de l’Union Européenne à la République Démocratique du Congo. C’est le vice-ministre de la santé, Albert Mpeti qui a lancé ces activités à l’hôpital Saint Joseph de Limete. Celles-ci rentrent dans le cadre de la lutte contre la covid-19 en RDC.

Répertorié parmi les 10 structures qui accueillent les malades de covid-19 à Kinshasa, le choix de l’hôpital Saint Joseph se justifie par le fait que c’est actuellement l’épicentre de l’épidémie avec 25% de cas soit 248 cas venant de ses aires de santé, à en croire les récentes données épidémiologique.

Cet appui apporte un renforcement du système de santé en équipements médicaux d’une valeur de 5 millions d’euros. Il permettra à cette structure de santé d’assurer des soins de qualité aux patients et à leurs proches. Non seulement les malades de covid-19 mais aussi de paludisme et autres.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie : l’Archevêque de Kinshasa, SE le cardinal Fridolin Ambongo Besungu, du SG à la santé, de l’ambassadeur du royaume de Belgique, du bourgmestre de la commune de Limete et différentes personnalités.

Le vice-ministre de la santé a remercié l’église catholique représenté par SE Cardinal Ambongo pour son engagement auprès de la population. Au nom du gouvernement congolais et du ministre de la santé empêché, il a également remercié l’Union Européenne pour son appui avant d’attirer l’attention des gestionnaires de l’hôpital St Joseph pour que ce don aille au premier bénéficiaire qui est la population congolaise en évitant le détournement des biens publics. « Nous y veillerons », a-t-il déclaré.

A cette même occasion, le vice-ministre de la santé a lancé les travaux de réhabilitation de cet hôpital. « L’hôpital St Joseph pourra ainsi renforcer non seulement son action au service des personnes affectées par la covid-19, actuellement assurée MSF/Belgique dans la phase d’urgence, mais aussi mieux assurer son rôle de structure de référence dans la ville de Kinshasa.

L’apport de l’UE permettra un accès amélioré aux services de santé pour la population par la mise en place des tarifs forfaitaires subventionnés. La coopération technique belge, ENABEL, accompagnera cette action pour une durée de 24 mois. De plus, l’hôpital bénéficiera d’une réhabilitation fonctionnelle et d’un accompagnement pour renforcer la gestion des ressources humaines, financières et matérielles », a souligné l’ambassadeur de l’UE, Jean-Marc Châtaigner. « Le virus est invisible, nous devons le rendre visible », a-t-il conclu.

Il sied de signaler que ce programme de renforcement de l’hôpital général de référence Saint Joseph, première structure de référence de la riposte à la pandémie pour 7 communes de l’Est de Kinshasa est exécuté par l’UE à travers la cellule d’appui à l’ordonnateur national du Fonds européen de développement (COFED) et mis en œuvre par l’Agence nationale belge de développement (Anabel).

Génie Mulobo

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
3 × 30 =


Ça Pourrait Vous Intéresser