in , ,

JM Kabund : son arrogance l'a desservie

Le maître-nageur s’est donc noyé dans sa propre piscine, pourrait-on dire de Jean-Marc Kabund. Le président a.i. de l’Udps est tombé, défenestré de son poste de premier vice-président de l’assemblée nationale.

Malgré le forcing de quelques membres de son parti, la plénière de la chambre basse n’a pas tremblé. Résultat du vote : 289 oui, 17 contre et 9 abstentions.

Jean-Marc Kabund quitte son poste sur la pointe des pieds. Certains le trouvaient un peu trop sûr de lui malgré la pétition initiée pour sa déchéance par le député MLC Jean Jacques Mamba.

Kabund paie sans doute pour son arrogance face à ses collègues membres du bureau. Il se présentait face à eux plus comme combattant, opposant que comme un véritable allié de la coalition. Ses diatribes contre le FCC avaient fini par irriter ses alliés. Sans doute que le président de la République n’a pas pu le sauver.

Kingakati non plus n’a pas voulu se mouiller. L’arrestation samedi dernier, de façon peu honorable, du député Jean Jacques Mamba a fait peser la balance. Les députés ont voulu démontrer ce soir qu’ils pouvaient faire corps face à une tentative sournoise d’humilier un de leurs. Ce qui arrive aujourd’hui au député MLC peut arriver à d’autres, l’évidence étant quelque part de croquer du politique.

Kabund parti, il faudrait à l’Udps trouver un homme pétri de valeurs de convivialité, d’esprit d’équipe pour le remplacer. Lui, a voulu jouer au dur, il l’a payé cher. Déjà, certains le voient en mauvaise posture pour garder son poste de président a.i. de l’Udps où il compte de nombreux opposants.

Le jeune Kabund, pas encore quadragénaire, peut rebondir ailleurs, encore qu’il garde son mandat de député.

N’tombo Lukuti

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Assemblée Nationale : la plénière se "débarrasse" de Kabund

Affaire Mamba : la société civile exige l'arrêt immédiat des poursuites judiciaires