in ,

RDC- Banque mondiale : entrée en vigueur de l’accord de financement du projet « Kin-Elenda »

À travers une correspondance transmise au ministre national des Finances, l’Association International de Développement a confirmé, jeudi 8 septembre, l’entrée en vigueur de l’accord de financement du Projet de Développement Multisectoriel et de Résilience Urbaine de Kinshasa (Kin-Elenda).

Kin-Elenda concerne un financement approuvé en mars 2021 à hauteur de 500 millions de dollars, dont 250 millions en don et 250 millions en credit, qui devront aider à renforcer les capacités institutionnelles de gestion urbaine et améliorer l’accès aux infrastructures et aux services et aux opportunités socio-économiques à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Il permettra de répondre aux problèmes liés au manque d’accès aux services de base dans les quartiers urbains, à l’exclusion socio-économique et à l’exposition aux chocs climatiques, qui affectent déjà Kinshasa et présentent des risques pour le développement urbain durable, avait affirmé Jean-Christophe. Carret, directeur de pays de la Banque mondiale pour la République démocratique du Congo, le Burundi, l’Angola et São Tomé et Príncipe.

De manière globale, Kin-Elenda bénéficiera aux populations urbaines les plus vulnérables de Kinshasa en améliorant l’approvisionnement en eau et en augmentant la résilience du réseau électrique, y compris l’utilisation d’énergies renouvelables à Kinshasa. Plus de deux millions de personnes, dont 51% de femmes, bénéficieront directement de services améliorés, tels que des raccordements à l’eau des ménages, une exposition réduite aux inondations et des espaces verts urbains dans les quartiers tels que Kisenso, Ndjili, Matete et Lemba.

Le projet soutient également l’amélioration de la planification urbaine et la génération de revenus afin de contribuer à l’amélioration des services et de la gouvernance.

Lisapo

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

RDC/2023 : des négociations politiques en gestation

Kinshasa : bye bye cache-nez !